Pour bien commencer 2017, on imagine qu'on est déjà en 2018


Tout est dans le titre !

:)

Bon, en revanche, je vais quand même élaborer un petit peu, histoire que vous compreniez d'où ça vient.

 

On est le 1er Janvier 2017.

 

Comme beaucoup de personnes, je commence chaque année en ayant sincèrement en tête des Bonnes Résolutions à tenir, que je ne tiens EVIDEMMENT que partiellement. Ce qui est déjà pas mal en fait :) :) 

 

L'année dernière je n'avais que 2 résolutions,que j'avais réussi à tenir.

 

C'est peut être ça le secret, avoir "peu" de résolutions pour pouvoir le tenir ?

 

Bref, j'ai creusé la question.

 

Le TED inspirant pour 2018

Pour 2018, je ne me suis demandé comment avoir une liste de résolutions tenables, autre que les grands classiques :

- faire plus de sport (duh)

- manger sainement (duh bis)

- lire plus (...)

 

BREF ! 

 

Je me suis baladée sur le net & un de mes sites favoris du moment c'est le site des TED.

 

Et je suis tombée sur une vidéo de Laura Vanderkam.

 

Son analyse du fameux "Je n'ai pas le temps"


Une des phrases qui ressort souvent dans l'année est "je n'ai pas le temps de faire ci ça ci ça".

Pour Laura Vanderkam, ce qu'il faut réellement entendre / ce que l'on pense vraiment en disant cette phrase est "ci ça ci ça n'est pas une priorité pour moi".

 

Ce n'est pas du SCOOP, mais pensez-y la prochaine fois que vous direz "je n'ai pas le temps de faire ça", il y a bien 90% de chances que vous puissiez remplacer cette phrase par "Ceci n'est pas une priorité pour moi".

 

Parce qu'au final, chaque minute que l'on vit est un choix.

Une nouvelle approche ?


Laura Vanderkam propose une approche super intéressante que je vous résume là : pour "écrire" ses résolutions 2017, on imagine qu'on est en fait le 1er Janvier 2018 & qu'on regarde en arrière 2017.

 

Le 1er janvier 2018, qu'est-ce qu'on aimerait avoir fait en 2017 ?

Un peu comme un challenge tout en bienveillance avec soi-même, on se pose tranquillement en une, 2 , plusieurs fois, et on se demande quels sont les accomplissements (petits, moyens ou grands) que l'on serait fiers d'avoir fait à la fin de l'année.

 

Comme si on écrivait une lettre à la fin de 2017 à quelqu'un de notre famille pour les fêtes de fin d'année à qui on raconterait ce qu'on a fait au cours des derniers 365 jours.

Les 3 catégories


Laura Vanderkam conseille d'écrire 2 ou 3 objectifs pour 3 domaines :

- Professionnel

- Relationnel

- Soi

 

Puis de transcrire les moyens / outils pour y arriver.

 

Exemple: 

- Je veux courir un 10 km cette année = c'est ma résolution

- Je ressors les baskets du placard & je m'inscris à un groupe de runners de mon quartier = ce sont les moyens

 

Se mettre un objectif clair à atteindre, comme courir un 10km, est plus facile à tenir qu'une résolution du type "faire plus de sport". Ca ne veut rien dire, "faire plus" de quelque chose. C'est trop vague.

Bref, rien de transcendantal dans tout ça, mais des choses simples qui méritent d'être relues / ré-écoutées & mises en application :)  

Des bisous !

 

M.

Écrire commentaire

Commentaires : 0